❤ [SALON DE THÉ] L’Impertinente (Lille)

Y a-t-il encore vraiment besoin de présenter L’Impertinente ?

Après mes nombreux passages là-bas et la renommée de ce salon de thé (34 000 abonnés sur Facebook, 23 000 sur Instagram, rien que ça), j’ai l’impression que non. Mais pour tous ceux qui rateraient quelque chose, maintenant est venu le temps de découvrir ce qui se cache derrière ce nom.

« L’Impertinente », c’est définitivement l’esprit de l’enseigne. Lancée en mai 2015 (3 ans déjà !) à Lille, au 9 Boulevard Papin (je connais vraiment l’adresse par cœur, ce n’est pas une blague), ce salon de thé s’est d’abord fait connaître par une communication (assurée par monsieur) bien pensée. A coup de gâtals et autres poneys, il n’en fallait pas moins pour attirer l’attention.
Et puis on a découvert la tête des gâteaux gâtals, leurs noms, leurs compositions décalées, leurs goûts surtout. Et là, c’est l’apothéose.

Le fameux shortbread millionnaire, la spécialité de la maison 😍

Le shortbread millionnaire (ou twix maison), avec sa couche de biscuit sablé, de caramel, puis de chocolat, saupoudrée de cacahuètes, est certainement responsable de nombreux kilos en trop à travers la métropole lilloise (voire la France).
Vous y trouverez aussi de nombreux moelleux (banane spéculoos, trois chocolats, chocolat châtaigne, chocolat blanc rose, et j’en passe), des cheesecakes en été, des « chourtbread » (une religieuse façon shortbread)… et quelques goodies également, comme du thé, des boîtes de chocolats, des kits à cookies, des mugs, tabliers et tote bags – à voir s’ils en font encore.

Cheesecake estival (été 2016)

J’ai toujours adoré leurs shortbreads. Une texture bien meilleure que le twix, c’est incontestable. Les gâtals avaient une texture un peu plus sèche vers leurs débuts, mais j’y suis retournée récemment et clairement, c’était bien moelleux à souhait ! 😍 Les shortbreads paraissaient par contre plus raplaplas, je n’en ai pas goûté mais c’était l’impression qu’ils me donnaient de loin.

Mais surtout, SURTOUT, j’ai goûté le chourtbread. Il me titillait à distance sur Facebook et Instagram, avec ses hanches un peu épaisses et son arrière-train pulpeux. Sa tête coiffée d’un mini shortbread tout mignonnet finissait de transformer cette pâtisserie en un joyau coupable, un trophée inavouable, une tentation insatiable.


J’ai donc pris ce dangereux prédateur de mes poignées d’amour.
Première bouchée, et là, c’est le drame. La fine couche de chocolat recouvrant le chou fond en bouche, la pâte à chou est fine, et l’insert crémeux praliné à l’intérieur est TOUT SIMPLEMENT UNE TUERIE INTERGALACTIQUE. Je n’ai jamais vu autant de crème dans un chou, et là toute la culpabilité s’envole tellement c’est bon. Elle s’est même un peu trop envolée, puisque j’ai continué avec un moelleux banane spéculoos ensuite 😂 un vrai régal lui aussi.

L’INTÉRIEUR 😱

Les boissons valent aussi le détour. Je n’ai jamais goûté les chocolats chauds, mais je sais qu’ils sont servis sous forme de bouts de chocolat à faire fondre dans du lait chaud.
Non, à L’Impertinente, étonnamment, je prends souvent du thé ou une infusion : leurs noms et descriptions savent me convaincre (j’avais d’ailleurs acheté leur infusion L’Insouciante avec notamment de la fraise et du pop corn il y a quelques années, un délice).
Pendant une période spéciale Harry Potter, L’Impertinente proposait aussi de la bièrobeurre. En tant que grande fan d’Harry Potter, de grande gourmande aussi, capable de saliver au-dessus de mon livre quand je lisais ce mot (pourtant, je n’aime pas la bière, donc au beurre, pas sur que ça passerait mieux 😂), je ne pouvais que prendre ça. Mes papilles s’en souviennent encore, cette sensation douce, un peu lourde mais tellement bien épicée… j’en rêve parfois !

Moelleux banane-spéculoos

Cette fois-ci, j’ai tenté une autre boisson, un mélange miel-gingembre-orange qui me convenait tout à fait – juste assez légère pour réussir à engloutir deux desserts entiers. Et puis comme j’avais ramené mon Chti, le guide gratuit de Lille (c’était le week-end de son lancement), on m’a même offert ma boisson 😍

Quant au service, finalement, c’est là qu’on a définitivement envie de revenir : il est toujours sympathique, accueillant, marrant.
Et puis surtout, le gérant paraît reconnaître ses clients. Ou alors il m’a mis une puce avec toutes les infos pour me reconnaître à chaque fois que je passe la porte. Vraiment.

Après des mois à saliver sur leurs pâtisseries, lorsque j’habitais encore à Lille, j’avais fini par y faire un passage express. J’avais ensuite identifié le shortbread millionnaire que j’avais acheté sur mon Instagram. Et en repassant quelques jours plus tard, il m’a direct reconnue : « ah oui, c’est vous qui avez pris un shortbread juste avant votre exam de philo ! » euh, oui, c’est moi 😶
En discutant un peu, j’ai su qu’il avait passé quelques temps à Strasbourg et il m’avait alors conseillé 2-3 adresses là-bas.

J’y suis retournée quelquefois ensuite : avant mon départ de Lille, puis quelques mois après mon départ lors d’une visite, et enfin très récemment. Ça faisait donc plus d’un an que je n’y avais pas été. Et je vois le barbu (aka le gérant / Alexandre) me regarder au loin, il finit par s’approcher de notre table et dire : « c’est bien vous, Valentine, de Strasbourg ? »
… J’avoue que j’ai un peu bloqué sur le coup. Je ne sais pas comment il fait, je n’ai pas encore trouvé son truc, mais je crois que je dois bien avouer qu’il a une bonne mémoire 😂

Bref, j’ai déjà écrit un pavé. C’est souvent comme ça quand on veut parler de L’Impertinente. Pour découvrir leurs histoires tantôt drôles, tantôt touchantes, ainsi que toutes leurs pâtisseries, rendez-vous sur Facebook & Instagram. Quant à moi, je n’arrêterai pas de chanter mon amour pour L’Impertinente ! ❤

Gourmandement vôtre,

Valentine Vadrouille 😘 (de Strasbourg du coup)

Pour suivre mes prochains passages chez L’Impertinente (ou tout autre endroit avec des produits sucrés et salés de qualité) : voici mon Facebook, et mon Instagram ! 😉

Une dernière photo pour vous faire saliver 🤤

L’Impertinente

9 boulevard Papin 59000 Lille
Horaires : mercredi au vendredi de 13h à 18h30 ; samedi & dimanche de 14h à 19h.
09 83 87 34 20

[SALON DE THE] Elizabeth’s

2-note-elizabeths

C’est avec grand regret que je dois avouer un terrible secret : je ne comprends pas l’engouement dont jouit Elizabeth’s.

Son petit (gros) côté British m’a tout de suite attirée : j’avais une insatiable envie d’aller chez Elizabeth’s dès que j’ai entendu en quoi consistait le concept. Une pâtisserie anglaise en plein dans le Vieux-Lille, alors que nous sommes à 1h de Londres, et sans avoir à débourser de frais de transports : chouette ! Alors dès la première occasion, je m’y suis précipitée.

Première expérience : une tarte salée et un cupcake. La tarte ne m’a pas vraiment convaincue, le cupcake était plutôt sec, et son topping ne rattrapait pas le reste niveau goût. Mais je ne pouvais quand même pas vivre à 5 minutes de là sans récidiver ! Non, mon âme de gourmande ne pouvait pas s’imaginer ça. Alors j’y suis retournée, parce qu’une seule tentative ne suffit pas à se forger un avis.

Seconde expérience, donc : harassée par une journée de cours, je décide d’aller réviser là-bas. J’ai entendu parler du caveau, et il m’intrigue assez. Je choisis, pour le goûter, de prendre une part de cheesecake spéculoos (mon péché mignon ! Même si ok, ce n’est pas très British, je vous l’accorde), et je l’accompagne d’un chocolat chaud « Super choc » avec chantilly et marshmallows. Ça s’annonçait épique.

Je prends mon plateau et descends le (très) étroit escalier vers le sous-sol. Parce que oui, on ne vous apporte pas les pâtisseries à table (c’est un peu bof), et l’escalier est MINUSCULE (c’est pour ça que je l’écris en majuscule haha), au point que j’ai cru que j’allais tomber trois fois, avec mon sac et mon plateau, dans mon expédition vers les cavités lilloises.

Une fois installée, ça va mieux : le décor est vraiment à la hauteur de ce qu’on imaginait, avec des petits fauteuils et canapés disposés ça et là, une lumière tamisée, des affiches de concert des Rolling Stones et des Beatles… C’est tout petit, et comme le dit l’adage, tout ce qui est petit est mignon. Je ne sais pas s’il se vérifie toujours, mais ici, oui !

Vient alors enfin le moment de vérité : le goûter. Je plonge ma cuillère dans le cheesecake… La texture m’étonne déjà un peu. Et une fois en bouche… Mais mon Dieu, qui est-ce qui a mis un flan dans mon assiette ?! Qu’on se le dise, je déteste le flan. Les Flamby sont ma bête noire, autant pour le goût que pour la texture. Ici, sans en avoir le goût, le cheesecake flagelle quand même pas mal. Il n’adhérait même pas au biscuit spéculoos de la base, tellement le flan formait un gros bloc compact !

Mais je l’avais commandé, alors je l’ai fini. Le goût pouvait passer, c’était même moins pire que ce que je pensais… au début. A la fin du gâteau, j’étais plutôt écœurée. Quant au chocolat chaud, lui ne m’a pas déçue. Fidèle à son poste, il a réussi à ravir mes papilles.

Bref, dommage, au final. Certains adorent Elizabeth’s, mais cela n’a pas été mon cas. Je retenterai peut-être, un jour… Un jour…

  • Localisation : 71, rue Basse 59800 LILLE

  • Gamme de prix : formules de midi entre 7,90€ et 8,70€ ; 6-8€ pour une pâtisserie + une boisson
  • Horaires : mar-ven 8h30-19h30 ; sam 9h30-19h30
  • Téléphone : 03 28 52 47 37
  • Site web : www.elizabeths.fr
  • Autres informations : une autre boutique existe au Touquet

Galerie photos :

[COFFEE SHOP] Notting Hill Coffee

2-note-notting-hill-coffee

Amateurs de Starbucks Coffee ou de boissons un peu originales, voilà de quoi supporter une institution française qui paye ses impôts en France : Notting Hill Coffee !

Si vous habitez à Lille, où même si vous y êtes passés en coup de vent, vous êtes forcément passés devant l’une des enseignes : Notting Hill Coffee est PARTOUT. Et quand je dis PARTOUT, c’est PARTOUT. Chaque coin de rue du centre a son petit Notting Hill ! D’origine lilloise (au cas où ce ne serait pas évident), cette enseigne a repris les codes des coffee shops américains : de nombreuses boissons plus gourmandes les unes que les autres vous tendent les bras.

J’étais d’abord plus attirée par leurs concurrents, Honey & Pie, qui mettait dans sa vitrine au moins 5 sortes de muffins tous plus alléchants les uns que les autres. Et puis un jour, Notting Hill Coffee a ouvert une énième boutique en face de l’Opéra, dans le bâtiment de la Vieille Bourse. Je suis tout de suite devenue fan du cadre et j’ai enfin poussé les portes de Notting Hill. Quel grand bien m’en avait pris.

Déjà, le décor : vous pouvez vous installer au rez-de-chaussée, où des tables de deux personnes sont placées contre les fenêtres, pour pouvoir regarder vers l’extérieur (deux personnes par fenêtre), et où d’autres petites tables rondes sont placées dans un coin, devant une bibliothèque. Vous pouvez aussi opter pour l’étage : de nombreuses petites tables sont disposées sur tout l’étage, et une table basse avec canapé et fauteuils ne demandent qu’à accueillir votre noble fessier.

Ensuite, le comptoir : dès votre entrée, devant vous se dresse un étalage de bonnes choses – pas bonnes pour la santé, certes, mais c’est souvent le cas des bonnes choses : cookies XXL de différentes sortes (chocolat, Nutella… Bref, le rêve), cheesecake, moelleux, viennoiseries, muffins… Quel dilemme existentiel de devoir choisir ! Si vous préférez déjeuner ici, vous trouverez à votre disposition sandwiches et salades.

Vient ensuite le choix des boissons, dont l’offre est là aussi plutôt conséquente : cafés, mocca, café vanille, café caramel, etc. sont disponibles en version chaude ou froide. Vous pouvez également prendre des frappés aux fruits, et autres délices gustatifs. Et le supplément chantilly est gratuit ! Quoiqu’heureusement, car le prix des boissons pourrait en rebuter plus d’un : comptez bien 4-5€ pour une boisson un peu originale de taille standard…

Alors oui, le défaut principal de Notting Hill Coffee, c’est son prix : pour chaque goûter que j’ai pris là-bas, j’ai dû débourser entre 8 et 10€ si je prenais boisson + nourriture. Autant dire que ça fait un sacré budget pour ne même pas prendre un repas complet.

Je garderai néanmoins toujours un souvenir ému de Notting Hill Coffee, notamment parce que c’est là-bas que j’y ai passé pas mal d’heures lors de la préparation de mes concours : je me ramenais avec mes cours et me posais à une table, souvent avec une vue sur l’opéra, avec un goûter réconfortant, et je pouvais rester toute l’après-midi avec mes bouchons d’oreilles à écumer les nombreuses pages de cours à apprendre.

Quant au service, il a toujours été correct, rien à signaler de ce côté-là.

Notting Hill Coffee restera donc l’une de mes anciennes favorites de Lille, où j’aimerais revenir à coup sûr (je me dis que finalement, heureusement que je ne reste pas là, ma balance risquerait de ne pas apprécier !).

  • Localisation :

– Vieille Bourse : 13 rue des Manneliers/Place du Théâtre 59000 LILLE

– Grand’ Place : Place du Général de Gaulle 59000 LILLE

– Patiniers : 19, Place des Patiniers 59000 LILLE

– Esquermoise : 94, rue Esquermoise 59000 LILLE

– Béthune : 11, rue de Béthune 59000 LILLE

– Nationale : 69, bis Rue Nationale 59000 LILLE

  • Gamme de prix : 3 à 6€ pour les boissons ; 3-5€ pour les pâtisseries
  • Horaires :

– Vieille Bourse, Nationale & Esquermoise : lun-sam 8h-19h30 ; dim 10h-19h

– Grand’Place : lun-sam 8h-20h

– Patiniers : lun-sam 7h30-19h30 ; dim 9h-19h

– Béthune : lun-sam 7h30-20h00 ; dim 9h-19h

  • Téléphone :

– Vieille Bourse : 09 67 24 76 11

– Grand’Place : 03 20 86 67 49

– Patiniers : 03 20 74 42 56

– Esquermoise : 03 20 31 74 15

– Béthune : 03 20 49 77 41

– Nationale : 09 67 24 76 11

 

Galerie photos :

[COFFEE SHOP] Tamper ! Espresso Bar

2-note-tamper-espresso-bar

Le Vieux-Lille regorge de petites rues pavées, magnifiques, où on aime flâner en toute saison (et qui niquent les roues de ta valise quand tu es étudiant et que tu vis là-bas). Et ce serait tellement dommage de ne pas prendre le temps de s’y poser !

Entre toutes les rues du Vieux-Lille, l’une de mes préférées reste incontestablement la rue des Vieux-Murs. Mais si, c’est là où on trouve non seulement l’estaminet Au Vieux de la Vieille, la pizzeria La Bottega, mais aussi des bars à vins et des boutiques d’artistes !

Enfin bref, revenons à nos moutons : parmi ces vieilles bâtisses, une petite porte discrète révèle en son antre l’un des meilleurs coffee shops de Lille. J’ai bien nommé : le Tamper !

Ici, le café, c’est une passion. Et la nourriture aussi. Au cas où ce ne serait pas évident lors du premier passage, leurs pages Facebook et Instagram sont là pour vous le rappeler.

Quant au décor un peu brut, où l’on a conservé les vieilles pierres pour les remixer à la sauce suédo-moderne, il est juste splendide.

Tous les jours (du mercredi au samedi), vous pouvez vous y poser pour prendre votre petit-déj (si vous commencez tard ou êtes en vacances) ; déjeuner, grâce aux menus du jour toujours originaux et super sains ; prendre un dessert / goûter, en choisissant parmi tous les gâteaux réalisés le jour-même, au gré des envies de la cuisinière. Et le dimanche, si vous réservez assez à l’avance (et avez des amis qui acceptent de vous suivre dans vos pérégrinations gustatives, ce qui ne fut pas mon cas malheureusement), vous pourrez profiter d’un brunch géant, que tous les heureux testeurs louent.

Il y aurait tant de choses à dire sur le Tamper : le cadre, les pâtisseries, leur engagement dans l’écologie et le développement durable, les produits frais, les smoothies détonnants…

Mais comme toute enseigne, il existe forcément quelques points négatifs. Le prix, quelquefois un peu excessif à mon goût – qui reste dans les moyennes du coin malgré tout, mais difficile pour un étudiant de débourser plus de 7€ pour un goûter, ou 25€ pour un brunch…

Le service également : sans être mauvais, je me suis toujours sentie légèrement mal à l’aise là-bas, comme si l’alchimie ne pouvait pas se créer avec moi. Et je ne saurais expliquer pourquoi, c’est bien dommage. 😦

Et enfin, même si j’ai globalement toujours été satisfaite de ce que j’y ai mangé, tout ne m’a pas convaincu, comme les cookies ou un clafoutis aux pommes. D’autres fois, les gâteaux ne correspondent pas à mes goûts (quand vous n’aimez pas la noix de coco ni le carrot cake et n’êtes pas tentés par le reste, c’est un peu difficile de trouver son bonheur). Mais après tout, ce sont les aléas inévitables quand on propose des produits frais.

Je vous conseille donc de ne pas vous arrêter à ces aspects et d’aller tester par vous-mêmes. J’ai souvent été agréablement surprise, et c’est avec grand regret que je sais que j’aurai peu d’occasions d’y retourner !

  • Localisation : 10, rue des Vieux Murs 59800 LILLE

  • Gamme de prix : 15€/personne pour le midi (pour plat + dessert + boisson) ; 7-8€ pour une pâtisserie + une boisson
  • Horaires : mar-sam 9h-18h ; dimanche BRUNCH en 3 sessions : 11h30, 13h30, 15h30
  • Téléphone : 03 20 39 28 21
  • Site web : www.tamperlille.fr (un site magnifique, tout à fait à l’image du lieu, très épuré et très clair !)
  • Autres informations : une carte de fidélité est disponible, mais uniquement valable pour les boissons

Galerie photos :